Site officiel de l'Office de Tourisme du Centre Morbihan Communauté

C'est quoi un mégalithe ?

Aller en bas

Les mégalithes, des pierres très diverses

Le mot mégalithe vient du grec ancien "megas", grand, et "lithos", pierre. Ils sont constitués d'une ou plusieurs pierres de grande dimension, érigées ou levées par les hommes à l'époque préhistorique, sans l'aide de mortier ou de ciment pour fixer la structure.
On distingue principalement les menhirs, les dolmens et les allées couvertes.
Sous l'effet de l'érosion, certains chaos rocheux peuvent affleurer la surface du sol en formes plus ou moins arrondies : chez nous on les trouve sous le nom de pierres mammouth, à Moustoir-Ac par exemple.

De nombreuses théories différentes existent et s'affrontent  aujourd'hui quand à leur fonction, mais la plupart des chercheurs s'accordent à leur reconnaître un rôle multiple, social, culturel (religieux et funéraire), astronomique, artistique...

Les menhirs

Mégalithe menhir de Kerara

Le terme « menhir » est construit à partir du breton "maen", pierre, et "hir", long. Un menhir est une pierre dressée, plantée verticalement.
Identifier l'utilisation des menhirs reste pure spéculation... toutefois il est probable que certains usages sous-entendent des rites de fertilité (un exemple typique devant l'église de Buléon...).
Il est également suggéré qu'ils ont pu servir pour des rites druidiques de sacrifices, être utilisés comme bornes, ou encore comme calendriers primitifs. Ils sont parfois gravés de formes abstraites (lignes, spirales...) ou d'images d'objets, haches par exemple. Le grand menhir de Kermarquer à Moustoir-Ac présente des crosses sur deux de ses faces, bien visibles en lumière rasante.
Au Moyen-Age, certains menhirs seront christiannisés par l'ajout de croix ou de gravures religieuses, comme le menhir situé devant la chapelle du Moustoir à St Jean Brévelay.

Les dolmens

Mégalithe dolmen de kermorvant

Le terme semblerait forgé à partir des mots bretons : "t(d)aol" (apparenté au latin tabula), table, et "men",  pierre.
Un dolmen est une construction mégalithique préhistorique constituée d'une ou plusieurs grosses dalles de couverture (tables) posées sur des pierres verticales qui lui servent de pieds (les orthostates). Le tout était originellement recouvert, protégé, et signalé par un amas de pierres et de terre nommé tumulus.
Les dolmens sont généralement interprétés comme des monuments funéraires ayant abrité des sépultures collectives à caractère réutilisable : cela explique que, dans certains dolmens, on ait pu découvrir les restes humains de plusieurs centaines d'individus et du mobilier de périodes différentes.
Par ailleurs, plusieurs trouvailles archéologiques (offrandes, autel) font penser que ces monuments funéraires ont pu avoir une fonction religieuse.
Leur architecture comporte parfois un couloir d'accès qui peut être construit en dalles ou en pierres sèches.
Vous les verrez à Moustoir-Ac, St Jean Brévelay, la Chapelle-Neuve...

 

Les allées couvertes

Mégalithe allée couverte Bignan

Dans certains dolmens démesurément longs, la chambre et le couloir ont  plus ou moins la même largeur, et se confondent. Ils sont recouverts de plusieurs tables horizontales et sont appelés « allées couvertes ». En général, elles présentent une hauteur quasi-constante sur toute leur longueur. Les allées couvertes sont en général plus récentes que les dolmens à couloir.
Nous en avons un bel exemple à Bignan, l'allée couverte de Lescadec au lieu-dit St Just.

Photos © Fr. Lepennetier


Les cairns, tumulus et cromlec'h...

Plus très visibles chez nous...

Cairn est un mot celtique ("carn" en breton moderne) désignant un amas de pierres constitué par des hommes. Construits dans des buts variés : baliser un sentier, repérer une montagne, localiser un événement à commémorer, recouvrir un site funéraire, ils peuvent prendre des formes et des tailles très différentes. Très présents en Ecosse, on en trouve toutefois en Bretagne, essentiellement construits pour recouvrir des sépultures. Le cairn le plus impressionnant est celui de Barnenez, le plus ancien monument mégalithique connu (5e siècle avant JC). Chez nous, plus modeste..., à voir le dolmen de la Milgourdy à Plumelec.

Un tumulus, mot latin signifiant tertre, désigne une éminence artificielle, circulaire ou non, recouvrant une sépulture. A la différence du cairn qui n'est fait que de pierres, le tumulus est essentiellement fait de terre, parfois mêlée à des pierres. Ils sont aujourd'hui assez rares, car l'érosion et les hommes les ont peu à peu fait disparaître... à voir à Bignan, le dolmen de Kergonfalz situé dans son tumulus de 30m de diamètre.

Quand aux cromlech, monuments mégalithiques préhistoriques constitués par un alignement de monolithes verticaux (menhirs) formant une enceinte de pierres levées, généralement circulaire, ils ne sont cités ici que par souci d'exhaustivité, car nous n'en avons pas autour de chez nous. Le plus connu étant celui de Stonehenge en Angleterre... L'origine du mot vient du vieux gallois : crwm, "courbé" (crom au féminin), et llech, "pierre plate", et signifie "pierre plate (placée en) courbe".

Calendrier Facebook Youtube
Haut de page