Site officiel de l'Office de Tourisme du Centre Morbihan Communauté

L'église St Gorgon à Evellys / Moustoir Remungol

Aller en bas

St Gorgon, l'austérité à l'extérieur...

Eglise St Gorgon Moustoir Remungol©F (3) web

D'un style très austère, en forme de croix latine, l'église actuelle a été reconstruite au 18e. La partie la plus ancienne, le croisillon méridional, calé par des contreforts obliques daterait du 16e. Le clocher date de 1920, surmonté d'une flèche de style gothique.

Le tour de l'église révèle cependant quelques surprises  : sur le mur de la nef, une pierre mentionnant la date de 1749 ; sur le mur de la sacristie, construite dans le prolongement du choeur, une série de pierres sculptées, provenant de la chapelle disparue du Talhouet : un buste de la Vierge couronnée, "le sieur de Kerveno" en Plumeliau dans le style Renaissance....

Le faste de Louis XIV à l'intérieur

C'est le décor en stuc peint en faux marbre qui frappe le regard en entrant dans l'église. La belle chaire du 18e a été conservée et classée. La voûte de chataignier a été repeinte en bleu comme à l'origine.

Les trois retables brillent de tous leurs ors et de leur polychromie. Celui du choeur occupe toute la surface du mur du chevet. L'autel en forme de tombeau galbé, supporte un retable-tabernacle, comme on les faisait au 17e. Il est surmonté d'un tableau représentant la descente du St esprit sur les apôtres. Des niches, des colonnes torsadées, des angelots avec trompettes se succèdent, encadrant les saints.

Le retable du midi est dédié à ND du Rosaire à travers un tableau réalisé en 1621. Dans les niches latérales, des statues en bois ; une vierge couronnée et l'enfant Jésus, Ste Anne et la Vierge. Sur les gradins de l'autel, deux statues processionnelles : St Gorgon et St Laurent. Le retable du nord est dédié à Ste Catherine, St Antoine de Padoue et St Laurent offrant son coeur à Dieu. Tous les retables et une partie des tableaux et statues sont classés.

St Gorgon, martyre de Dioclétien

St Gorgon était un capitaine des gardes de Dioclétien, martyrisé pour sa foi à Nicodème. Après avoir lacéré son corps avec des griffes de fer, ses bourreaux enduisirent ses plaies de vinaigre et de sel, avant de l'étendre sur un gril comme St-Laurent. Il est représenté botté et casqué en guerrier de théâtre en haut du retable principal, comme l'affectionnait le siècle de Louis XIV.

Une fontaine et une croix sculptée

Au sud, la fontaine encadrée de deux murets est accessible par un escalier. Dédiée à St Laurent, dont la chapelle a disparu, elle a été reconstruite en 1926 à son emplacement actuel. Une statue récente de St Laurent y est encadrée par deux statues polychromes de Trinité et de St Jacques en Pélerin.

Juste à côté, s'élève une croix de pierre sculptée du Christ, de la Vierge et de St Jean. Elle porte mention du sculpteur et de la date de 1767.


Article réalisé à partir de l'ouvrage "Eglises et chapelles du pays de Locminé" - Joseph DANIGO -Cahiers de l'UMIVEM

Calendrier Facebook Youtube
Haut de page