Site officiel de l'Office de Tourisme du Centre Morbihan Communauté

Les saints, un culte toujours pregnant

Aller en bas

A quel saint se vouer ?

Les saints sont les premiers organisateurs de la société civile et religieuse bretonne. Les premiers saints, ermites et moines sont arrivés seuls par la Manche du 6è au 7è s après JC. Ils auraient navigué sur des "auges de pierre". Arrivés en Armorique, ils convertissaient les païens. Ils étaient supposés dompter ou tuer dragons et bêtes sauvages. A côté des sept saints fondateurs de la Bretagne et des évêchés, figurent moultes saints, tous associés à la fondation d'une paroisse.

Par chez nous, certains font encore l'objet d'une grande dévotion et sont honorés à travers pardons et processions. Retrouvons-les sans plus tarder.

Saint Colomban

Chapelle du plaskaer statue St Colomban Locminé

Colomban de Luxeuil (6è s) est un moine irlandais qui débarque en Bretagne, à Saint-Coulomb près de Saint-Malo, dans les années 580. Il évangélise la France, l'Allemagne, la Suisse, l'Autriche et l'Italie et crée un monastère à Luxeuil. Un réseau européen d'échanges, regroupant des hameaux et des villes se tisse sur les traces de st Colomban. En tenue de moine, il est souvent accompagné d'une colombe. Il est fêté le 23 novembre.

Il n'est jamais passé à Locminé, mais les moines, venus de Luxeuil, qui créèrent le couvent, y établirent sa règle et son culte. Saint Colomban est célébré par un pardon fin juin et ses reliques sont conservées à l'église depuis le 15e. La chapelle Notre Dame du Plaskaer lui est dédiée ainsi qu'une fontaine.

>> En savoir plus sur les amis de saint Colomban

Sainte Noyale

Chapelle Ste Noyale, statue Ste Noyale© Fr. Lepennetier

 

Ste Noyale (Ste Nolwenn en breton) est une de ces martyres du 6e siècle dont la vie n'a pas été bien gaie... Fille d'un roi de Cambrie (pays de Galles) alors celtique, son père voulait la forcer au mariage ; elle souhaitait se consacrer à Dieu : elle s'enfuit donc en Bretagne et arrive au village du Bézo. Las, Nizan, un seigneur tyran local, se met en tête à son tour de l'épouser... elle refuse, il lui tranche le cou... est-ce pour cela que désormais on l'invoque contre les maux de tête ?...Elle est visible à Bignan, en la chapelle du Bézo, ou chapelle ste Noyale.

Sainte Brigitte

Ste Brigitte chapelle Naizin©F.Baslé

En breton, Brec'hed ou Berhet. D'origine irlandaise, elle est considérée comme l'une des saintes patronnes de l'Irlande. Son culte s'est étendu à la Bretagne et même à toute l'Europe.
Née en 453, elle refusa tous les prétendants qu'attirait sa grande beauté. Elle se retira à quelques kilomètres de Dublin, formant avec plusieurs de ses compagnes, l'une des premières communautés religieuses féminines en Irlande. Femme d'une très grande générosité et d'une énergie exceptionnelle, elle est réputée faciliter les accouchements, procurer du lait aux femmes, mais aussi aux truies et aux brebis. Elle est représentée en robe blanche d'abbesse avec un voile noir. En Bretagne, elle est fêtée le dernier dimanche de janvier. A Naizin, une chapelle lui est dédiée. Le pardon a lieu en septembre.

Sainte Barbe

Ste Barbe église Moustoir Ac © F.Baslé

Les Bretons honorent également les saints de l'église universelle. Parmi eux, ste Barbe est représentée avec une tour à trois fenêtres symbolisant la Trinité. Le père de Barbe, un riche païen, voulait protéger sa virginité et l'empêcher de devenir chrétienne. Il l'enferma dans une tour à deux fenêtres. Un prêtre, déguisé en médecin, s'y introduisit et la baptisa. Son père, furieux, la traîna devant le gouverneur romain de la province qui la condamna à d'affreux supplices, puis la fit décapiter par son propre père. Il mourut frappé par la foudre.

Barbe est invoquée contre la foudre, les angoisses et pour conjurer les peurs. C'est la patronne des architectes, des pompiers, des mineurs. La très belle église classée de Moustoir Ac lui est consacrée.

Saint Michel

Saint Michel chapelle du Mont Guehenno©F.Baslé

« le plus puissant et le plus beau de tous les Anges du Ciel » est un saint « saurochtone », littéralement, tueur de dragon.

Il est représenté en archange ailé, en chevalier en armure tête nue, armé d'une épée étincelante, à pied ou à cheval, terrassant le dragon (allégorie de la victoire de la foi chrétienne sur le mal).

C'est le saint protecteur de nombreux métiers, agents de police, parachutistes, pâtissiers et boulangers, escrimeurs, tonneliers, radiologues et radiothérapeutes.

A Guéhenno, la chapelle du Mont lui est dédiée. Son pardon a lieu de dernier dimanche de septembre.

Dictons :

  • Quand le vent est au nord le jour de la Saint Michel, le mois d'octobre est au sec.
  • Toutes les pluies perdues, à Saint Michel rendues.
  • Bise à la Saint Michel, octobre sec.
  • Pluie de Saint Michel sans orage, d'un hiver clément le présage.
  • Quand l'hirondelle voit la Saint Michel, l'hiver ne vient qu'à la Noël.
Calendrier Facebook Youtube
Haut de page