Bretagne
Site officiel de l'Office de Tourisme du Centre Morbihan Communauté

L'histoire passionnante du Blavet

Aller en bas

Un peu de géographie

Le Blavet, ar Blavezh en breton, signifie « eau jaillissante, eau courante ». C'est un fleuve surprenant !

Blavet aérien ©A.lamoureuxIl jaillit au cœur de l'Argoat, dans les Côtes d'Armor,  à 280 mètres d'altitude. Il dévale ensuite les Monts du Méné, pour faire une pause bien méritée au lac de Guérlédan, le plus grand lac artificiel de Bretagne.

Enfin, il rejoint le Scorff, pour se jeter dans la mer à Lorient, en face de Port-Louis, la citadelle qui porta jadis le nom de Blavet. Pendant 58 kilomètres, le Blavet invite aux plaisirs de la navigation et de la contemplation. Il faut passer 28 écluses pour rejoindre Hennebont où le fleuve se laisse bercer par les embruns.

Plusieurs affluents viennent grossir le Blavet : la Sarre et le Brandifrout sur sa rive droite à Melrand, puis le Tarun et l'Ével sur sa rive gauche à Baud.

Carte du Blavet de Pontivy à Hennebont

 

 

Un fleuve stratégique

 

En 1785 trois hommes parcourent en barque le trajet de Pontivy à Hennebont pour vérifier les possibilités de navigation sur la « Blavette ». Ils mettront quatre jours pour effectuer ce périple, en partie sur l'eau et en partie à pieds, barque sur le dos, pour franchir pêcheries et moulins très nombreux sur le fleuve. Le constat est simple : la navigation est impossible !

Mais Napoléon 1er, en guerre avec les Anglais, veut relier la ville de Pontivy au Golfe de Gascogne par Lorient, port-arsenal. Il est donc stratégique de rendre le Blavet navigable pour transporter les hommes et les marchandises nécessaires.

Dès 1802, d'importants travaux de canalisation sont décidés. 28 écluses et maisons éclusières et 360 ponts et ponceaux sont édifiés pour franchir un dénivelé de 54 mètres. Les travaux se terminent en 1825. Le 4 novembre de la même année, le canal du Blavet est inauguré en grande pompe. Le bateau la «Marie-Thérèse» arrive à Pontivy sous les applaudissements de la population...Napoléon Express

Quelques années plus tard un nouveau chantier de grande ampleur s'installe dans la vallée : la construction d'une ligne de chemin de fer pour relier plus facilement Pontivy à la façade maritime afin d'accélérer les échanges. Décidés par décret impérial sous Napoléon III et inaugurés en 1864, les 53 kilomètres de voies ferrées reliant Auray à Pontivy ont nécessité un énorme travail notamment pour franchir le Blavet par sept ponts et creuser deux longs tunnels. Durant plusieurs années des centaines d’ouvriers (bûcherons, élagueurs, terrassiers, tailleurs de pierres, poseurs de rails…) ont travaillé à la conception de ces ouvrages.

Le train touristique « Napoléon Express », remis sur les rails à l’été 2021, permet de parcourir la portion Pontivy/Lambel-Camors avec des arrêts à Saint-Nicolas-des-Eaux, Saint-Rivalain et Quistinic. N’hésitez pas à monter à bord, vous découvrirez des paysages fabuleux !

 

Cartes postales anciennes : collection Musée de la Carte Postale - BAUD

Calendrier Facebook Youtube Instagram
Haut de page
RéservationRéserver Call BackContactez-nous